Passage au DIGITAL.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Passage au DIGITAL.

Message  cjm le Lun 22 Déc - 23:34


Bonsoir,

Est-il possible de vous solliciter ?
Je serais en retraite en janvier 2015, donc dans quelques jours.
J’avais prévu de reprendre le travail sur mon réseau HOm, en arrêt depuis longtemps. Pour faire simple, imaginez le station de DISENTIS au niveau supérieur, avec deux rampes hélicoïdales pour passez au niveau inférieur. Au dit niveau une gare cachée automatique avec deux boucles de retournement. Toutes mes machines sont des BEMO analogiques, donc sans décodeur.
Afin de simplifier le câblage, je voulais utiliser les matériels et logiciels de PEGASE INFO. Hélas la société est en liquidation depuis quelques semaines (mise à jour du site en date du 20/10/2014). Je me dois de trouver une solution.
Rester en analogique et trouver un autre fournisseur, fiable à tous points de vue.
Ne trouvant pas d’équivalent, je commence à explorer l’hypothèse de passer en DIGITAL.
L’objectif étant de faire tourner en manuel sur la gare de DISENTIS et de se faire aider pour le reste (la gare automatique, les rampes hélicoïdales et les boucles de retournement). L’éventualité de faire fonctionner en automatique l’ensemble n’étant pas exclu.
Pouvez-vous m’aider à faire le bon choix : LENZ, ZIMO, UHLENBROCK, ESU, autres ?
C’est environ une vingtaine de machines qu’il va falloir équiper. Elles sont pour certaines relativement anciennes. L’inventaire détaillé reste à faire.
Pour la motorisation des aiguillages BEMO, c’est la solution des relais téléphoniques qui fut utilisée. Cela est-il encore valide pour du DIGITAL ?

Merci pour votre aide. Bien cordialement.
NB : J'ai des relais téléphoniques disponibles. Y a t il des amateurs?
avatar
cjm

Age : 66
Localisation : montbéliard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  lulu67 le Mar 23 Déc - 4:59

Pour ma part je roule en selectrix depuis 15 ans c'est un des système les moins connu en France et pourtant l'un des plus rapide en temps de réaction
il faut certes parler la langue de Goethe pour comprendre pas mal de chose mais avec translate de chez google on peut s'en sortir aussi
http://www.gianbott.com/_wp/

j'achète quasiment tous chez lui il a une centrale multiprotocollaire qui fonctionne pas mal..
http://www.firma-staerz.de/


Je pense que les autres ne te parlerons que DCC mais il faut avoir toutes les données pour comparer


_________________
lulu67

avatar
lulu67

Age : 44
Localisation : Bas Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  letraindejardin le Mar 23 Déc - 12:09

Hallo,

Pour commencer, oublie les solutions du passé... Elles sont "ratacuites" !!!! Tu envisages, si je comprends bien, deux choses en fait, la numérisation de la commande des trains et leur gestion.

La commande numérique se fait par l'intermédiaire d'une centrale qui code les informations pour les transmettre par la voie aux décodeurs des locomotives ou à ceux des aiguillages, dételeurs etc.
Si quelques centrales "savent" gérer quelques trajets, (Esu, Massoth par exemple) ce ne seront que des automatismes "à l'ancienne" ! Pour une gestion automatisée du trafic il te faudra un logiciel et un ordi. La gestion automatisée n'exclut pas la commande manuelle d'un ou plusieurs trains.

Pour le choix de la centrale... tu verras toi même, les grandes marques se valent à quelque chose près, attention à la compatibilité des éléments. Je t'invite à bien faire la différence entre DCC conforme (les éléments d'une marque fonctionnent avec ceux des autres marques), et DCC compatible, (globalement ça marche mais, pas pour toutes les fonctions).

Je sais que Lulu défend Selectrix, j'en connais d'autres qui en sont satisfaits, cette marque n'a qu'un inconvénient, elle n'est compatible qu'avec elle même ou à peu près.

Pour être complet, si tu n'es à l'aise, ni avec l'Allemand, (les inventeurs), ou l'Anglais (pour la vente à l'international), tu choisiras une marque qui traduit ses modes d'emploi en Français. Et là il n'en reste pas beaucoup. Lenz est l'une d'entre elles, et à tous points de vues, la meilleure (fiabilité prix). Et pour laquelle tu trouveras des utilisateurs pour te guider sur nombre de forums.

Pour d'autres questions n'hésite pas... Smile Smile Smile

_________________
amicalement,
Christophe

RhB'iste, en IIm depuis 1992 et en H0m depuis 2008. Réseau en IIm extérieur, contrôlé par une centrale Lenz LZV 100 et Railroad TrainController V8.
avatar
letraindejardin

Age : 59
Localisation : Nantes

http://traindejardin.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  cjm le Mar 23 Déc - 13:43

Merci Lulu et Christophe,

Deux compléments d’information :

- Pour la motorisation et la digitalisation d’un aiguillage, quelles sont les solutions?Existe t-il un ensemble prêt à monter et à utiliser, ou est il nécessaire d’assembler le moteur et son décodeur ? (voie BEMO et PECO).

- Pour la digitalisation du matériel de traction, comment faire pour ne pas faire trop d’erreurs. Quelles sont les précautions à respecter ? Je vais réaliser l’inventaire détaillé de mes machines.

A bientôt et bonnes fêtes.

JM
avatar
cjm

Age : 66
Localisation : montbéliard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  lulu67 le Mar 23 Déc - 15:03

Selectrix est toujours développé en Allemagne.. et ce n'est pas parce que trix a mal jouer a l’époque que cela est obsolète... Le temps de réponse et de surveillance du bus est de 70 ms aucun DCC ne fait pareil.. Pas pour rien que selectrix est utilisé en Allemagne dans les université de transport et logistique ferroviaire, application dont il découle naturellement.. faudrait juste que les français aie le courage d'y jeter un œil... et comme dit on parle toujours DCC qui est une norme certes mais chaque constructeur y fait sa sauce et se rends esclave de lui même... Juste un peu d'ouverture d'esprit en selectrix c'est pas plus compliqué qu'en DCC voir même plus simple...

Enfin je ne voulais que montrer l’éventail des solutions et que l'on arrête de dire par ignorance que Selectrix est fini... La marque oui par le protocole.... et de loin pas.. Preuve en ai avec la compatibilité totale avec RRTC ..

Juste une petite traduction du site mentionnée plus haut
Selectrix® est indépendante de la charge!

Il est particulièrement intéressant de noter que la vitesse du bus est toujours constante, et non, comme ce est le cas avec d'autres protocoles, en fonction du nombre de dispositifs à bus. Ceci conduit à une stabilité élevée du système et une fiabilité absolue. Donc, ce ne est pas grave si ce ne est une locomotive est sur le voyage modèle de chemin de fer, ou 100 locomotives - après environ 76ms chaque moteur reçoit ses commandes actuelles. Essayez de conduire encore plus de 20 locomotives simultanément avec un autre protocole ...

_________________
lulu67

avatar
lulu67

Age : 44
Localisation : Bas Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  letraindejardin le Mar 23 Déc - 21:53

Lulu, la compatibilité des centrales avec le logiciel RRTC (Railroad TrainController) , n'a rien à voir avec le protocole d'échange entre la centrale et les divers éléments qui constituent la commande numérique du réseau. C'est juste un arrangement entre l'éditeur du logiciel et chaque fabricant !

Notre ami fera son choix en fonction de sa compréhension du sujet, de son budget, de son environnement personnel. On ne fait pas le choix d'une centrale en fonction du nombre de milli-secondes nécessaires au rafraichissement des informations... 10 de plus ou de moins ne changent rien quand on fait rouler 10 ou 15 trains simultanément...

Un conseil : rendre visite à un club ou un particulier qui utilise déjà une centrale numérique est souvent un bon début.

Tu peux passer sur cette adresse te faire une idée http://traindejardin.free.fr aller dans la colonne de gauche, la technologie, la commande numérique. C'est surdimensionnés pour ton projet mais le principe de base est le même. Smile  Smile  Smile

Si je comprends bien la question de la commande des aiguillages la réponse est globalement : il faut un décodeur d'aiguillages et des moteurs d'aiguillages, ou des servos. Le forum RRTC est encore en effervescence ces jours ci sur ce sujet ! http://traincontroller.forum-actif.net/t826-des-servos-pour-vos-aiguilles

Généralement, les décodeurs d'aiguillages permettent le contrôle de 4 "moteurs" sur 4 adresses différentes. Attention tous ne sont pas compatibles aves des solutions de contrôle des lames par un moteur. Je pense par exemple à la solution Bemo. Qui nécessite une durée d'impulsion plus longue que celle d'un simple électro-aimant. Avantage du système de moteur Bemo, il permet la polarisation des cœurs d'aiguilles si nécessaire.

La plupart des décodeurs d'aiguillages se programment par "blocs" d'adresses. 1 à 4, 25 à 28, par exemple. Massoth fabrique une solution intéressante qui permet d'affecter l'adresse de son choix à la sortie de son choix. Ça peut être utile pour limiter les longueurs de fils sous le réseau. Ce décodeur permet aussi de contrôler la rotation d'un moteur, voir d'affecter non pas une adresse d'aiguillage mais une adresse de locomotive et permet dans ce cas de contrôler la vitesse de rotation du moteur.

Il me semble que Peco depuis peu produit une moteur incluant le décodeur.


Pour la commande numérique des locos Bemo ne pose pas de problème particulier. Si le modèle est récent, il suffit d'enlever la petite platine de diodes et la remplacer par un décodeur pour l'échelle N à 6 broches normalisé NEM.

Pour les modèles plus anciens, il faudra jouer du fer à souder. 6 fils sur chaque décodeur : 2 se raccordent aux roues, deux au moteur, les deux derniers sur l'éclairage. Attention, les Ge 6/6 à deux moteurs par exemples nécessitent deux décodeurs programmé sur la même adresse. Si un seul suffit pour faire bouger la loco, il risque de fumer au premier effort en rampe...

_________________
amicalement,
Christophe

RhB'iste, en IIm depuis 1992 et en H0m depuis 2008. Réseau en IIm extérieur, contrôlé par une centrale Lenz LZV 100 et Railroad TrainController V8.
avatar
letraindejardin

Age : 59
Localisation : Nantes

http://traindejardin.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

dinamo

Message  ferre gerard le Ven 26 Mai - 10:02

Bonjour pense au système DINAMO avec Itrain ou Rocrail (dc ou dcc compatible ensemble)
Dinamo Plug & Play
http://shop.dinasys.nl/Digitaal/Dinamo-Plug-Play


ferre gerard

Age : 68
Localisation : dourdan

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  cjm le Ven 26 Mai - 14:06

Merci pour ton message.
Je découvre le site mentionné.
Pour l’équipement de mon réseau, c’est LENZ pour la centrale avec LDT et ses cartes RS8.
Pour les moteurs d’aiguillages, c’est TORTOISE.
Pour l’instant, je travaille les aiguillages BEMO pour fiabiliser la conduction électrique des pivots des lames mobiles. Le choix de BEMO, fait dans les années 85-90 fut une erreur.
Pour la gare automatique, c’est de la voie TILLIG. Le lames d’aiguille sont flexibles et là, par de problème de conduction électrique.
A+

JM
avatar
cjm

Age : 66
Localisation : montbéliard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Passage au DIGITAL.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum