Histoire de toiture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire de toiture

Message  deudeuche91 le Mer 15 Mai - 10:20

La Ge 2/4 222 de chez bemo (1256122) et à pantographe unique mais de l'autre côté il ya la partie marron que l'on peut apercevoir sur certains modèles alors que sur d'autres celle-ci est caché par un cache gris
quelqu'un a-t-il une explication
avatar
deudeuche91

Age : 45
Localisation : essonne france

http://deudeuche91.ifrance.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de toiture

Message  amateurrhb le Mer 15 Mai - 10:54

deudeuche91 a écrit:La Ge 2/4 222 de chez bemo (1256122) et à pantographe unique mais de l'autre côté il ya la partie marron que l'on peut apercevoir sur certains modèles alors que sur d'autres celle-ci est caché par un cache gris
quelqu'un a-t-il une explication
Il y a, en quelque sorte, 2 séries de Ge 2/4 :
- une série d'origine de 7 loc. électriques, datant de 1912-1913, avec 2 pantographes, portant les numéros 201 à 207. Des transformations ont eu lieu en 1943 et 1946 assorties de renumérotations : la 201 devient la 213, la 202 -> 211, 203 -> 221, 204 -> 222, etc...
- la seconde série de 2 loc., en réalité celles d'origine modifiées en 1946 avec les numéros 221 et 222. Elles n'ont qu'un seul panto et passent en catégorie loc. de manoeuvre. Ces 2 modèles seront à nouveau transformés en 1954 / 1956 (frein à air pr manoeuvre), puis en 1972 / 1973 (nouveau contrôleur et pompe à vide) et reprennent alors leur ancien numéro 203 et 204.
D'autres transformations eurent encore lieu plus tard avec un changement de moteur, mais aussi de forme de caisse (donc ne ressemble plus à celles d'origine).
Donc une supposition serait que les différences visibles sur le toit proviennent de ces différentes transformations au cours des ans ...
Mais je n'en n'ai pas la preuve, ni n'ai trouvé de photo de loc réelle justifiant cette explication.

Une autre explication pourrait être que le modèle qui laisse apparaître la couleur marron ... ne soit en réalité un modèle ayant perdu le cache gris ... non ? Very Happy


Dernière édition par amateurrhb le Mer 15 Mai - 14:57, édité 1 fois

_________________
Cordialement,
amateurrhb (Daniel)
avatar
amateurrhb

Age : 69
Localisation : Riviera vaudoise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de toiture

Message  lulu67 le Mer 15 Mai - 12:54

En 1913, les chemins de fer rhétiques ont acquis sept exemplaires numérotés de 201 à 207 pour le nouveau service sur la ligne en Engadine. La longueur de 8,7 m. Ces locomotives atteint les 45 km/h et avaient une capacité de 228 kW. Elles pesaient 36,7 t. La partie mécanique a été fournie par SLM , tandis que BBC a produit les composants électriques. Les moteurs sont de type répulsion, qui se caractérisent par un couple élevé et un démarrage en douceur.





Trois machines de locomotives de manœuvre à cabine cabine furent reconstruits entre 1943 et 1946. Populairement, ils étaient aussi appelées "fer a repasser» a cause de leur freinage faisant penser a un fer qui glisse sur le linge. Ils reçurent les numéros GE 2/4 211 à 213, le poids du service a été réduit à 33,0 T et leur vitesse limitée à 55 km/h. Le dernier spécimen (GE 2/4 212) a été restauré dans le même état d'origine que dans les années 1940 et a été donné à une entreprise privée.



en 1945 et 1946, deux autres locomotives ont été modifiées qui n'ont pas changé d'aspect exterieure. Ce sont les Ge 2/4 221 et 222, dont leur poids a été réduit à simple 30 t, augmentant le rendement de 450 kW et la vitesse maximale à 55 km/h. Ils ont été mises en service sur la ligne de l'albula. La GE 2/4 222 a été préservée jusqu'à aujourd'hui. Il est utilisé comme Musée locomotive de la RhB et est basé à Landquart ou samedan .

Les deux locomotives 205 et 207 sont encore conservés. La 205 Locomotive resta jusqu'en novembre 2007 comme monument de la Zürcher Hochschule Winterthur.

Initialement, la 205 devrait faire partie du Musée ferroviaire prévues Albula. Actuellement, le Club 1889 cherche une autre façon de la mettre hors des intempéries, après la révision en cours elle devrait pouvoir être montré au public.Seule la 207 est restée dans son état d'origine, et est exposée au Musée suisse des transports à Lucerne .

Voila des infos je complèterai si j'en trouve d'autre

_________________
lulu67

avatar
lulu67

Age : 44
Localisation : Bas Rhin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire de toiture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum